“Starbuck” devient “Delivery Man” à Hollywood avec l’aide de G&A

Client

Martin Petit (co-écrivain) et Claude Girard (Agence Claude Girard)

Description du mandat

Les services de Gascon & associés ont été retenus pour représenter Martin Petit (co-auteur), et Claude Girard (Agence Claude Girard) dans la négociation des droits pour l’adaptation américaine du film Starbuck par DreamWorks. Ce mandat a requis une analyse approfondie des droits de propriété intellectuelle puisque le film original était accusé d’infraction aux droits d’auteur. Un producteur français accusait le film québécois d’avoir copié l’histoire du livre Spermatofolie, comme en témoigne un article du Hollywood Reporter.

Le processus de négociation pour obtenir les droits a été ardu étant donné que trois parties prenantes étaient impliquées, soit le directeur et co-auteur Ken Scott, le producteur québécois Caramel Films, et DreamWorks. De plus, les studios planifiaient commencer la pré-production au moment de la signature de l’entente et Vince Vaughn était prêt pour commencer le tournage. À ce moment-là, le titre du nouveau film n’était pas encore déterminé. Finalement intitulé Delivery Man, il sera distribué aux États-Unis dans plus de 3000 salles et atteindra plus de $30 millions au box-office.

Sam Coppola, appuyé par Sander Gibson, Caroline Holland et Catherine Raîche, ont combiné leur expertise et leur connaissance étroite du marché de la France et de Los Angeles pour établir la meilleure stratégie pour répondre à l’accusation d’infraction aux droits d’auteur tout en effectuant les négociations requises pour mettre le film en marché à Hollywood.

Inscrivez-vous à notre infolettre